6 oct. 2017

Voiles et violon


Parce qu'il fait mal de laisser les pouilleux et autres bitards du califat-nouveau-est-arrivé saccager l'image de l'Orient, nous présentons à notre lectorat distingué sans égal Hanine El Alam, par elle-même. Vous allez tomber amoureux.

« La musique exprime ce qui ne peut pas être dit et sur lequel il est impossible de se taire.»
(Victor Hugo)

L'une des violonistes orientales les plus diversifiées et charismatiques sur la scène actuelle, Hanine est une interprète consacrée et douée d'exception dont l'art passionné est écouté et partagé par tout le pays. Il y a beaucoup de bons violonistes mais peu d'entre eux peuvent amalgamer leur performance avec un tel à-propos corporel au service de la musique.

Née un 12 avril 1986 à Baskinta (Mont-Liban), Hanine débuta une carrière de violoniste à neuf ans encouragée et guidée par un père exigeant. Hanine a grandi dans le bourg rural de Dhour Choueir et couronna son éducation par un diplôme du Conservatoire supérieur libanais de musique dans la spécialité Pédagogie musicale. Le goût d'Hanine pour les tournées dans sa nation mêlé à sa passion pour la nature a créé une artiste consistante, nourrie d'harmonie. Sa prestation confine à l'hypnose.

Voici "Arabia" pour violon et danse :



Hanine El Alam a un super site auquel on accède en cliquant ici.


Archives steppiques