27 juil. 2005

Allah Ouakbarh !


Vingt jours de sevrage, avec des excuses; je suis en campagne. Dernier article avant le break du mois d'août.
Faisons donc copieux et massif !


Ceux qui à Washington avaient désigné l'attaque du Onze Septembre comme le déclenchement de la Quatrième Guerre mondiale pour justifier une riposte tous azimuths, sur les champs pétrolifères d'abord et ceux de pavots ensuite, regrettent peut-être leur emballement, à croire qu'ils l'ont déclenchée vraiment. Les flagellants et autres mystiques hurleurs de la Oumma se seraient donc rangés en bataillons disciplinés en lignes impeccables, le menton relevé pour offrir à leurs chefs l'arrogance du bandana des martyrs.

Ainsi déferlent en direction du ventre mou de l'Occident les coolies du croissant vert détonnant au C4 l'humanité démocratique des banlieues laborieuses.
Les Israéliens, experts en kamikazes, disent ces attaques imparables, au motif de quoi le Yard a reçu le licence to kill directement dans la tête comme le détient depuis si longtemps en pure perte à l'évidence, James Bond 007 !
Les londoniens sont rassurés et marchent la veste grand ouverte en ne portant que de tout petits sacs et de Nike jamais plus. Les parisiens et les romains en feront autant dès leur prochain massacre. On les aura, ce n'est qu'un question de cuivre ! Aux étuis !

Les musulmans de nos quartiers industrieux doutent.

Contrairement à une opinion répandue dans les classes huppées, nos arabes, perses, turcs, pakistanis, indiens et srilankais ne sont pas des parasites oisifs. Ils sont insérés depuis longtemps dans le tissu économique européen et y prospèrent en débordant des trente-cinq heures légales, ce qui, je vous l'accorde, est déloyal. Si beaucoup d'entre eux n'ont poursuivi d'études sans doute irrattrapables parce qu'il faut bien une présence au magasin, ils comprennent vite qu'ils sont au seuil d'une assimilation, celle de l'islam et du terrorisme. Et de cela seul le foncier peut réchapper, les affaires en meurent. Comment vont-ils se désolidariser de la mouvance intégriste qui est le terreau -le fumier me dit-on dans l'oreillette - de ces desperados ?
En collaborant d'une part avec les services d'excavation des malfaisants, en coupant les vivres aux institutions périphériques de la mouvance comme l'UOIF, en exigeant des manifestations massives de condamnation menées par le pseudo-clergé islamique, et répétées.

A défaut de quoi, nos vieux pays usés par les vices et abominations de l'état-providence-à-crédit, tenteront de se refaire une virginité dans une guerre sainte de la meilleure eau, quoique non bénite. La roue du harcèlement ethnique prendra chaque jour plus de tours, le MRAP sera muselé par les foules hostiles à la tolérance illimitée, les vexations des polices municipales deviendront le quotidien de ces communautés montrées du doigt avec toutes les réserves d'usage médiatique que personne n'écoute.

Et reflueront en masse ceux qui ont le moins investi financièrement ou qui n'ont pas créé d'attaches indéfaisables. Les plus pauvres sans doute pas, car l'accueil au pays de ces "pieds-noirs sans un", risque d'être très dur.
C'est tentant !

Observons la manoeuvre des partis sanitaires qui vont oeuvrer à l'acceptation de cette émigration forcée par l'opinion publique. Nous serons surpris de la profondeur de l'argumentaire, et moins sans doute de certains échos enfouis depuis longtemps.
Mais ce n'est pas la bonne voie.

La Oumma au sens large est divisée en croyants redivisés, croyants séculiers non pratiquant hors cérémonies familiales, croyants qui ne croient plus, et incroyants de la même origine ethnique que les précédents. Ainsi qu'il en va de la chrétienté. Or pour faire la guerre appelée Djihad, il faut une forte cohésion, passés les premiers assauts que l'on réussit toujours à la faveur de la surprise. Elle n'existe pas pour la guerre. Elle n'existe pas non plus encore pour dénoncer le terrorisme.
Par contre celui-ci va indubitablement morceler la Oumma car sa progression va détruire des intérêts trop forts en son sein, et il n'est pas qu'un peuple élu qui soit adorateur du Veau d'Or.
Est-ce à dire que l'islam se brise, qu'il va se casser les dents sur son propre terrorisme ?

Oui ! A condition qu'on ne provoque un précipité guerrier de ces communautés en attaquant l'islam de front, comme un tout, ainsi que le suggèrent certains tribuns qui, semble-il, ignorent que le Coran est un texte révélé, incréé, préexistant, et émanant de Dieu, donc in-critiquable, inamendable, inattaquable de front.
Pas d'aggiornamento à prévoir du côté des imans en réponse à ceux-là. Pas de contextualisation historique à faire par les oulémas.

Mettre en évidence l'élan mortifère qu'il donne aux esprits influençables. Oeuvrer à l'érudition de ses lecteurs et retirer le livre au commun peuple du moins dans sa version intégrale-intégriste, et lui substituer quelque condensé expurgé comme un catéchisme. Les savants s'occuperont d'en analyser minutieusement le message dans le style des casuites ou des kabbalistes et en préviendront l'accès aux non-inscrits.

A défaut de quoi, en réaction à notre chasse au kamikaze qui débordera largement sur les communautés revendiquant leur pacifisme, l'alchimie de l'amalgame opèrera par tout le Croissant Vert ; la Oumma se dressera contre l'Occident impur, et sans réaction en masse des musulmans sécularisés d'Europe contre cette métamorphose de la dérive intégriste en djihad, mortelle pour eux, il sera temps de s'y mettre sérieusement, au motif un peu sollicité par les cheveux de, "qui ne dit mot consent" !


Debout donc gentils musulmans !
Sauvez-vous vous-mêmes!



En attendant le sursaut, pour gagner cent jours ... d'indulgence, récitez après moi:

O Cœur Saint et Immaculé de Marie, si plein de miséricorde, soyez touché de l'aveuglement et de la profonde misère des musulmans.
Vous, la Mère de Dieu fait homme, obtenez-leur la connaissance de notre Sainte Religion, la grâce de l'embrasser et la pratiquer fidèlement, afin que, par votre puissante intercession, nous soyons tous réunis dans la même foi, la même espérance et le même amour de votre divin Fils, Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui a été crucifié et qui est mort pour le salut de tous les hommes, et qui, ressuscité plein de gloire, règne en l'unité du Père et du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
O Marie, conçue sans péché, priez pour nous,
Notre-Dame d'Afrique, priez pour nous, pour les musulmans, pour les juifs et tous les autres infidèles.
Consolatrice des affligés, priez pour nous.


(Indulgence 100 jours garantie par +Augustin Leynaud - Archevêque d'Alger - le 21 novembre 1920).

2 commentaires:

  1. Citoyens musulmans présumés coupables en somme !
    http://zarabes.blogspirit.com

    RépondreSupprimer
  2. C'est tout à fait l'inverse.
    Il n'empêche que les musulmans doivent se départir de cette timidité qui les brident dans leur condamnation de l'intégrisme meurtrier et passer à l'action eux-mêmes. Car c'est d'eux-mêmes qu'il s'agit aujourd'hui. Le nier serait niais. L'avenir est entre leurs mains. Le comprennent-ils ou attendent-ils "que ça se tasse" ou que l'Etat règle la question ?
    Or ça ne se tassera pas, ça va empirer.
    Présumés coupables certainement pas. Il faut ouvrir les yeux !

    RépondreSupprimer

Archives steppiques