20 janv. 2006

Still Going Strong

benladen et zawahiri
Ben Laden et Zawahiri still going strong.
La photo des deux compères est de 1988. Les joies de la zone tribale ont dû altérer leur belle santé. Il nous manque la vidéo dans l'exercice du bouquetin agile descendant le ravin en bondissant d'un bord à l'autre. Finalement l'enregistrement s'est fait au plus profond d'une caverne, alimentée en énergie par une centrale en cages d'écureuils. C'est sans doute là que se cache la pépinière de kamikazes qui va retourner l'Amérique et qui s'y entraîne en pédalant.
L'émir qui vient de passer sur les écrans qataris est visiblement fatigué. Nous aussi de le savoir fatigué, é-ter-ne-lle-ment fatigué. Quand cessera-t'il d'être fatigué ? Un ange passe et ne s'arrête pas, ce sera pour un autre jour !

Après avoir passé les incinérés de Damadola au moulin à momies, on n'a pas trouvé l'ADN d'al-Zawahiri. Par contre il semblerait que la pieuvre en son staff ait perdu trois bras et que ça l'a mis de mauvaise humeur. Heureusement ils repoussent comme chez les monstres mythologiques, et l'effectif sera reconstitué sous un mois. Tout compte fait les vilains ont toujours la niaque, et les déclarations militaires du chef de l'état - dissuasion du faible au fort, du fort au fou - laissent perplexes si l'on veut bien comprendre que l'épée de Damoclès du terrorisme atomique n'est plus pendue au fil alqaïdiste, mais au manipulateur du marionnettiste ayant son siège réservé à l'ONU ! Car il a parlé d'états !
Et là ça se corse (non, pas eux quand même). Les voyous de l'Axe ne sont plus que deux, Kadhafi ayant rendu les becs Bensen de sa panoplie à l'AIEA. Les deux "survivants" sont l'Iran francophile et la Corée du Nord, the Hermit Kingdom. Je ne vois pas Kim Jong-il, Dear Leader pour les fillettes qui font voler leurs jupettes dans les ballets patriotiques, prendre la mouche parce que nous maintenons les Pieds Nickelés du RPR à Nouméa; ou parce que nous ne l'avons pas invité à la dernière Gay Pride parisienne; il n'est pas même au courant. Alors c'est la Perse !
Pourtant nous avions donné de sérieux gages en coffrant la résistance iranienne en exil, souvenez-vous du sitcom "Le gros Bruguière à l'aube d'Auvers sur Oise"; puis en arrêtant le bras menaçant de Bush Imperator qui cherchait quelqu'un qui le retienne "avant que je fasse un malheur".
Que s'est-il passé ? Pourquoi Blazy Douste est-il accouru au Kremlin ? Les Pasdaran ont-ils déjà cette p... de bombe atomique, acquise peut-être auprès de Pyongyang à prix d'or ? L'apporteront-ils en camionnette à défaut du vecteur transcontinental qu'ils tardent à mettre au point. Ou tout bonnement ont-ils acquis un engin surnuméraire dans une république steppique autrefois nucléarisée.
Mais pourquoi nous la mettraient-ils sur le coin de la cafetière, à nous, alors que nous avons tout fait pour leur sauver la mise. Chirac sait quelque chose. Nous pas !

Comment dans cette perplexité s'intéresser au sort des parlementaires de Laurent Gbagbo qui vont être privés de leurs émoluments par la dissolution de l'assemblée échue au 31 décembre. Pourtant ils avaient proposé au comité international de ne plus rien faire à l'Assemblée nationale qui puisse gêner quiconque pourvu qu'on proroge leurs mandats, et les soldes attachées. Et Le pauvre Laurent, chassé du ministère des finances en chocolat, obligé de faire l'aumône aux partisans sur sa cassette personnelle. 15 francs CFA la journée d'insurrection au lieu de 150. Le résultat est minable, les guerriers regardent leur montre dès qu'arrive cinq heures, l'heure du Berger Blanc ! Blé Goudé suspecte la famille royale de se moquer de lui, entre la poire et le fromage, surtout Simone. En passant visitez son site de Première Soeur de la Côte sur http://www.simonegbagbo.ci/.
Le premier ministre "international" ayant l'argent, les choses devraient se stabiliser et la normalisation progresser, au grand dam des blogues politiques qui manquent terriblement de grain à moudre.

Pensez que même Le Monde scoope sur la belgitude résurgente de Johnny Hallyday, qui finalement ne cacherait qu'un contournement des lois d'incrustation de la principauté de Monaco dans le tissu éco-fiscal de la République française. En clair, les Belges sont à Monaco libres de taxes françaises, pas les Français. C'est pourquoi les pointures s'exilent en Suisse. Nous allons poser la question à la chancellerie fédérale de savoir pourquoi l'idole des jeunes a été déboutée de sa requête d'asile.

Revenons aux choses sérieuses car il manque pas mal de lignes à cet article.
L'Amérique du Sud vire au cauchemar pour les Evangélistes de la Maison Blanche, non pas que les églises locales ne mordent pas assez sur l'ennemie séculaire, l'Eglise catholique, mais parce que tous les pays virent au rouge. Enfin rose !

L'Uruguay a depuis longtemps acheté sa paix civile en mettant des Tupamaros au gouvernement. La Bolivie a choisi un président indiano qui court le monde à l'affût de conseils parce que c'est très compliqué finalement de pousser le gaz, la coca et les melons d'eau dans le même programme ; mais il est sûr qu'il sera difficile à acheter pour la CIA. Le Chili, sans verser dans l'ornière anti-américaine, fait preuve d'indépendance de destin en confirmant sa route "travailliste". Et le Vénézuelien Chavez qui a décidé de se payer le fils Bush à chaque rencontre internationale panaméricaine, pète la santé, dans un pays de plus en plus riche. L'arrière-cour des Etats-Unis devient inaccessible, sauf en Colombie - bonjour le cadeau - et dans deux pays de la zone dollar, Equateur et Pérou. Et encore, ça va bouger dans ce dernier. Vont-ils convaincre certains anciens du Sentier Lumineux de rouler en Mercedes à cocarde ?

On me dit dans l'oreillette que je devais parler des termopyles indiens. Ce sera pour la prochaine fois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques