29 juil. 2006

La guêpe anticul

HD

La guêpe de Bizerte contre les culs nus


Un arrêté municipal de la Marie de Paris en villégiature sous les palmiers natals, vient d'obliger les queers en string de cuir de passer le maillot Décathlon syndical dès qu'ils descendent de la Harley Davidson pour aller à la berge sablonneuse de la Seine à Paris se bronzer les épaules !

Il en va de même pour les joyeuses, et afin que la mesure ne soit qualifiée d'homophobe par le porte-monnaie de la communauté des lesbiens et laveuses de l'Ouest, l'exposition des seins à lait est également réprimée.

On ne sait ce qu'il advient de la pataugeoire Joséphine Baker ouverte et sitôt refermée, censée représenter l'avatar de la défunte piscine olympique Deligny, et si en souvenir de la diva aux bananes on devra y porter le bathsuit des années folles. C'est le "folles" qui devrait plaire au Comité des Fêtes à l'Hôtel de Ville, et la cause rétro n'est pas perdue tant qu'il faudra créer l'événement autour de l'agit-prop de l'équipe municipale en perte d'idées, semble-t-il depuis le désastre de Singapour.

En attendant les idées, les aubergines en maillot une pièce emboîtant, toque de coton mauve, draguent la rade et taxe l'indécence de 38 euros, ce qui fait cher du cul nu ensablé, alors qu'on en expose pléthore sur les affiches du métro parisien, mais la Mairie n'y est pas compétente pour ennuyer le peuple en chaleur.

38°C mardi dernier et le réseau souterrain est toujours suffocant. On m'a dit que la circulation des rames qui pistonnent les tubes n’a que peu d'effet dès lors qu'elles travaillent à contresens. Il faudrait un tunnel par sens de circulation pour évacuer l'air surchauffé. C'est mal fait ! On prendra le tramway de la Ville !

Tous les jours le Paris-Dakar dans les deux sens me confirme que le continent de Naomi Campbell n'a pas produit qu'un seul modèle. Black is beautiful. Nous avons beaucoup d'efforts à faire pour remonter le curseur esthétique de la race indigène en même temps que l'on baisse la fermeture éclair. Etalons, quittez vos haras, nous sommes en perdition !

C'était juste pour rafraîchir dans notre série
"Rions sous les bombes".

paris-plage

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques