24 nov. 2006

Benchmarking

BayrouC'est à la Saint-Austerlitz* que le gentil François se déclarera candidat urbi et orbi, surtout orbi.
Pour marquer l'évènement et ameuter aussi les caméras de FR3, le président de l'UDF sautera à l'élastique du haut du donjon dans les douves du château de Pau. Paris vaut bien une bosse.
Saluons le courage de la démarche en coin qui vise à fendre l'establishment au coeur de la souche, à égale distance de l'aubier de droite et de gauche. Va-t-il sauter avec la masse et le coin de fer pour laisser une trace dans le Guinness des Records ?
On s'en fout.

Dans la Grande maison qui va accueillir dimanche son 300000ème adhérent à jour de cotisation, la dispute est sévère sur le bilan du ministre de l'Intérieur qui tourne à la contre-performance et plomberait, dit-on à Matignon, les chances de l'UMP de se maintenir à la passerelle du Titanic. Se mettre à dos les juges, les pompiers et les éjaculateurs précoces du Kop de Boulogne est mal avisé quand les sondages vous coincent à 49% derrière la belle dakaroise. Il est à prévoir qu'après des stères de langue de bois on voit apparaître à côté du baronnet hongrois, le candidat gaulliste orthodoxe pur double croix d'Anjou, sinon même un troisième larron surgi de la veine des gaullistes de gauche qui en leur temps avait sévèrement entamé les rangs de la démocratie chrétienne charitable.
Le camp de la Droite gérante va se renforcer de hors-la-loi comme Dupont Aignan qui joue le souverainisme, et Christine Boutin qui ne peut s'empêcher d'y aller pour défendre le port du loden à la messe.

A l'extrême droite, le travail de recentrage bat son plein. Marine Le Pen ratisse beaucoup plus large qu'on ne l'aurait cru. Ramener Dieudonné M'bala M'bala dans l'escouade de campagne est assez gonflé. La chasse aux racailles est ouverte mais cette fois pour les recruter. Et ça pourrait aussi bien marcher que le ralliement obtenu la dernière fois des marchands de la Rue des Rosiers qui trouvaient en Le Pen une sûreté absente partout ailleurs. Cette fois ce sera le côté macho qui fonctionnera, et le syndrome facile à comprendre, du compartiment. Le dernier entré tire la porte derrière lui. Faisant fi des railleries coûteuses en voix, le staff se police, et plus personne au Front n'utilise d'aftershave Zyklon B.
Tourne autour du camp de Montretout de moins en moins retranché, le chevau-léger De Villiers qui s'est fait voler ses "arabes" par tout le monde. Et comme il n'avait que ça et le retour du franc dans nos bourses, il sombre dans les propos de zinc. Mais le pire des buveurs d'apéro ne votera jamais pour son semblable ; c'est là où le premier gourou du MPF s'est planté avec sa "langue des bistrots".

A quoi bon faire cette liste, me demande-t-on au fond de la salle ?

Parce que l'émiettement à droite est fondé sur des incompatibilités et des rancoeurs, alors qu'à gauche il est articulé autour des prochaines législatives.
Dans ce camp Ségolène Royal est déjà dans l'urne du second tour ; la campagne est terminée. Pour les autres il ne s'agit que de se montrer sur les écrans en préparation des législatives qui elles, apportent bien plus de satisfactions que les présidentielles qui n'en récompensent qu'un seul, à commencer par les subsides publics proportionnels aux voix obtenues, sans parler de l'accès aux juteuses prébendes parlementaires.

Les révolutionnaires de la gauche extrême viendront tous pour préparer leur parti aux prochaines élections dosées à la proportionnelle. Les communistes voudront-ils toucher du doigt leur décrépitude ? Autour de 2% ! Ils sont pareillement obligés d'y venir pour la suite.

La manoeuvre du camp ségolien se résume à mettre déjà Le Pen dans la boîte au second tour pour refaire le coup du 21 avril mais à leur profit.

La France de 2007 est d'ores et déjà assurée, sauf accident grave, d'un pilotage amateur de faible altitude, voire en vol sans moteur sur deux grandes ailes. Mais ce n'est que la conséquence du système démocratique appliqué à la plus haute fonction de l'Etat, qui dans les temps médiatiques actuels, produit n'importe quoi à condition que ce soit bien vendu. Au moins aurons-nous pour nous distraire, enfin une femme à l'Elysée et une très belle. Les Français n'auraient pas supporté une Maggie Thatcher avec la permanente et le sac à main ! Ca vous rappelle quelqu'un. Mais si !

Adeline Un petit candidat s'insurge à sa façon contre cette procédure de lancement d'un objet aguicheur, et fait campagne pour que la plus haute fonction de l'Etat soit confiée à un professionnel une bonne fois pour toutes, comme dans le temps.
C'est Yves-Marie Adeline, président de l'Alliance Royale, qui rame sur les parrainages mais en a obtenu tout de même 206 à l'heure où nous mettons virtuellement sous presse. Son discours est cohérent et nourrit un blogue actif de bonne tenue. www.adeline2007.fr que vous pourrez consulter dès qu'il sera remis en ligne. Pour le moment le Manitoba ne répond plus !

Adeline a constaté, entre deux tractages, que son concurrent de l'UDF y venait souvent picorer ses idées en son absence pour les repasser au moulin républicain. Le Béarnais pirate ?
C'est de la veille concurrentielle !

(*) Saint-Austerlitz, 2 décembre

5 commentaires:

  1. Sarkozy est virtuellement battu ce soir.
    D'après l'IFOP, Le Pen serait à 17% et pour FOG, ce serait le socle de sa progression.
    La machine à perdre prenant des tours, c'est bien un Royal-Le Pen le plus probable au second tour pour nombre d'observateurs non-encartés.
    Je me marre !

    RépondreSupprimer
  2. Les Bookmakers anglais donnaient JLMP à 20pct il y a un mois. C'est sûr que si la Droite se divise elle se vautre, mais c'est plus fort qu'elle.
    En face Bové dégage l'estrade. Ca bouge.

    RépondreSupprimer
  3. Jean-Michel24/11/2006 22:37

    Bayrou tournait autour de 10-12% lors des dernières enquêtes d'opinion. dans le désordre actuel à droite, il n'est plus un pion, mais une pièce maîtresse du jeu d'échecs.

    RépondreSupprimer
  4. l'ermite du gave04/12/2006 22:09

    arrêtez de baver et de rêver devant la "belle" ségolène. Elle a 53 ans, des cheveux blancs et de la cellulite comme toutes ses consoeurs du même âge.
    Mais elle a un très bon coiffeur-coloriste, elle bénéficie des échantillons gratuits de l'oréal-paris et elle s'est attachée les services exclusifs d'une modiste inspirée.
    D'ailleurs, offrez chaque jour à votre femme un nouveau tailleur blanc, 5 kilos de crème et un brush: vous lui trouverez un charme.....royal!

    RépondreSupprimer
  5. J'ai essayé. Ca n'a rien donné. Fumiste !

    RépondreSupprimer

Archives steppiques