2 avr. 2007

Vacarme électoral

l'averse
Je me suis découvert un certain intérêt pour la saga des Simpson de Springfield. C'est grave, docteur ?

Le pilonnage médiatique aura eu raison de mon civisme, quoiqu'on puisse subodorer que mon intérêt et celui de l'Opinion jusque là était surexcité par un pronostic de strip-tease. Les instituts creusaient l'écart entre Iznogoud et la Shéhérazade charentaise d'une distance telle qu'on se demandait comment comblerait-t-elle le gap autrement qu'en se mettant à poil ! Le concours d'identité nationale a massacré tout le monde, car aucun n'y était préparé, pas même le vicomte de Vendée qui a voulu placer coûte que coûte le "jeu de mot" que lui avait préparé Peltier en guise de piton médiatique de ce week-end. Bravo les nains ! Elle vous prend tous à la queue-leu-leu la Shéhérazade.

Laissons le jeu démocratique au bac à sable où mon chien va pisser et occupons-nous de la planète. Avec monsieur Hulot rentré hier de vacances, crions : Votez pour la planète ! L'infographie - c'est le nom tendance de la carte simplifiée -, l'infographie de la santé mentale du monde a de quoi nous rassurer. Il est de grandes zones vides de cons. Le seul problème est, qu'à défaut d'une foi chevillée au corps, elles ne sont pas "walkables" car sur aucune vous n'aurez pied. Je parle des océans. "Et les mers !" me dit-on dans l'oreillette. Sorry, aucune mer n'est épargnée. La seule en paix n'a déjà plus d'eau, la mer d'Aral, elle-aussi pompée par les cons.

Egrenons le chapelet de la puérilité de l'espèce humaine qui ne va pas sans cruauté :
Pyongyang, le fils Kim a claqué l'argent des semences d'automne dans une bombe atomique avortée, l'Amérique paiera le grain, promis !
Lhassa, les gardes frontières chinois font du ball-trap sur les Tibétains qui passent en Inde. Ils ont eu une jeune nonne de 17 ans, du premier coup. Marksman !
Ampara (Ceylan), les guerriers hindous ont explosé 14 femmes et enfants bouddhistes dans un autocar de campagne qui les menaçaient de leurs rires.
Téhéran, la clique au pouvoir entraîne le pays vers une confrontation avec l'Occident contre le sentiment profond du peuple qui plaint les quinze marins britanniques !
Kirkouk, no comments.
Darfour, no comments.
Mogadiscio, on a sorti les pelles mécaniques pour enfouir les discussions du week-end, avec la chaleur l'air devient irrespirable.
Monsey (USA), on a brûlé la synagogue fondamentaliste des juifs à anglaises ! Ils étaient anti-sionistes.

Quand on fait le tour des rivages de nos océans on a vite compris que les seuls espaces raisonnables sont les grandes îles du large. Pas les petites qui ne vivent que de leur prostitution, mais les grandes bien grandes. Moins j'y pense et plus j'y réfléchis. Est-ce que l'eldorado mental ne serait pas dans l'alternative Australie vs. Nouvelle-Zélande ? Finalement au-delà de l'image du surfeur décoloré et du kangourou-soupe en boîte, il parvient à mes narines des imprégnations de bonheur mérité par la simple besogne d'une vie honnête. C'est un produit rare !

Quel est encore le pays constitué en Etat où le simple fait de travailler balise correctement le chemin de votre vie ? Ici l'on vous dit "malheur aux non-qualifiés !" et pourtant nous en avons bien plus qu'un chien des puces ! Là on vous crie "malheur aux incroyants !" et pourtant nous sommes une immense majorité à douter du Bouddha, de Jésus ou du Cargo Blanc.

Malheur de la sophistication sociale ! Heureux les émigrés d'hier vers l'Australasie aux pays des QI tranquilles. Eux verront peut-être un paradis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques