18 mai 2007

Rascacapac au moulin

momie amérindienne
Sa marine, la seconde de nulle autre, lui coûtant les yeux de la tête, l'Angleterre victorienne avait coutume de valoriser ses conquêtes par tous moyens. Aussi l'ingéniosité mercantile lui suggera-t-elle de fouiller l'Egypte en profondeur, laissant les colifichets antiques à ces couillons de Français, pour charger à pleine câle ses navires de momies. La métropole, équipée de nombreuses meules sous le vent atlantique, les labours anglais furent améliorés des farines égyptiennes. Ce fut la grande époque des moulins à momies.

Le processus actuel relève de la cryotechnologie. Il a été mis au point par la biologiste suédoise Susanne Wiigh, et ne dure pas plus de deux heures alors qu’un corps, enterré à deux mètres de profondeur - ce qui fait bien 6 pieds sous terre compte tenu de l'épaisseur du déposé - met plusieurs années pour se décomposer totalement et pollue passablement sa terre d'accueil. La dépouille est plongée dans un bain d’azote liquide de façon à ce qu’il atteigne –196°C. Il est alors aussi fragile que du verre et peut être brisé par un système de vibrations en millions de morceaux de la taille d’un grain de sable. Vient ensuite la phase de déshydratation, puis le corps est débarrassé de ses résidus métalliques. Ainsi un corps de 75 kilos est transformé en un compost de 25 kilos de poudre rosâtre. (source amendée Libé du 17 mai)

Tout déchet étant recyclable jusqu'au stade de l'inertage du REFIOM (Résidus d'Epuration des Fumées d'Incinération des Ordures Ménagères), le choix est triple.

- faire du pain de guerre pour les régions affamées d'Afrique ensanglantées par les conflits ethniques. Une maquette a été étudiée par Hollywood sous le nom d'opération Soleil Vert.

- amender les terres crayeuses pour y faire du colza à carburant. La France devrait être intéressée, elle qui a de vastes friches et peu d'hospices climatisés.

- reboucler la chaîne alimentaire écologique en faisant des granulés pour les espèces menacées comme les ours, les loups ou même les vautours. Ca ferait très indien des plaines du grand ouest.

On me dit dans l'oreillette que jusqu'à plus ample informé on va les combiner aux granulats existants et les f...... sous les autoroutes. Roulez bolides sur vos pères !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques