4 juil. 2007

Le ressort de monsieur Sarkozy

N.Sarkozy
Il est amusant de voir les précautions retenues par la presse "mainstream" dans les reportages quotidiens cernant l'hyperactivité du nouveau président de notre république. Sont-ce les propriétaires des organes de presse, d'aucuns marchands de canons, qui pressent leur staff rédactionnel à l'autocensure, ou la crainte rentrée de certains esprits plus libres à ouvrir le feu de la critique en direction de l'ancien chef de la Police, qu'importe, la presse dans son ensemble suit le nouveau pouvoir. Un blogue est-il plus libre de ton ? Oui, sous condition de "tirage" modeste. Quelle chance !

Le titre de cet article devait être "Au bois joli" et mettre en scène le rapide furet. Des restes de culture m'indiquant que la comptine était une cochonnerie pour encourager les dames de cour au libertinage, je l'ai changé car il ne s'agit nullement de cela.N.Sarkozy

Le président est dans la plus extrême agitation, jusqu'à conduire un métro à Marseille - mon rêve de gosse de tramway, à cause de la cloche - avant que de recevoir le roi Abdallah II de Jordanie à Paris. Lui aussi jouait au train dans l'album d'Hergé, "Au pays de l'or noir" ! Tuuuût, tuuuût ! Restons sérieux, l'heure est grave, M. Fillon ne nous a-t-il pas fait comprendre qu'on allait relancer le pays par la dépense publique tout en niant creuser la dette ? C'est de la magie. Mais la guerre de rupture sarkozienne de l'est pas moins.

Les Cent jours sont pleins à craquer :
- Dénationalisation des universités
- Traité simplifié pour l'Europe
- Service minimum dans les transports publics
- Défiscalisation des heures supplémentaires
- Peines automatiques pour les récidivistes
- Bouclier fiscal pour les riches menacé d'exil
- Grenelle de l'environnement
- Plan d'égalité des chances pour la France
- Jardin d'acclimatation de la mondialisation par Hubert Védrine
- Bouclier sanitaire modèle Emmaüs
- Chantier constitutionnel pour une VI° République par Guy Carcassonne et Jack Lang

N.SarkozyD'accord il n'est pas tout seul avec sa femme et son fils à tenir l'agenda, lundi matin, l'empereur, sa femme et le p'tit prince sont venus chez moi ...! Il y a le gouvernement et le cabinet de l'Elysée. Ca fait du monde, mais quand même l'oeil du maître est seul réputé dénicher le cerf dans l'écurie.
En parlant de cerf, il en est un magnifique d'ornementation à La Lanterne de Versailles, chaumière de prédilection de madame la Première Dame de France qui ne se plait pas dans la bonbonnière Pompadour du faubourg Saint-Honoré. Il est des symboles dont il vaut mieux se tenir loin.

Je me suis interrogé sur la nature du ressort formidable qui permet à M. Sarkozy pareil punch. Il ne l'a pas depuis le 6 mai, il semblerait qu'il l'ait toujours eu. A défaut d'y rien comprendre j'ai interrogé la profession - pas les voyantes ! - pour découvrir que le ressort était à l'évidence la dulcinée. La conquête de sa vie, c'est son épouse, enlevée de haute lutte comme dans les romans de chevalerie. Est-il dans une inquisition permanente personnelle pour la surprendre chaque jour ? Doit-il la fasciner et la gagner chaque jour ? A-t-il, malgré ou à cause de sa taille modeste, un complexe de Superman qui sauverait le monde seulement pour lire dans ses yeux à elle l'admiration qu'on lui porte ? La faculté me dit que oui. C'est une belle histoire, finalement.N.Sarkozy

Que se passerait-il si le ressort se débandait, c'est la question que se posaient les gnomes du cabinet noir de M. De Villepin quand ils lancèrent la boule Atxxx dans le jeu de quilles du jeune duc d'Otrante, finalement en pure perte, puisqu'il surmonta courageusement le complot et y gagna les félicitations du jury - l'électorat - pour avoir récupéré son bien !

Reste que le ressort fut relativement facile à instrumentaliser, et qu'il serait de bonne garde de le laisser en observation. Nous avons trop besoin de réformes pour gâcher la vie du seul qui aujourd'hui a la prétention de s'y coller, à fond la caisse ! Y atteindra-t'il est une autre histoire. A suivre ...

le président et madame

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques