18 oct. 2007

Brèves en grève

Dans un recueil de témoignages intitulé "Comment je suis devenu français" paru récemment au Seuil, on peut lire que d'acquérir la nationalité française quand on vient d'un pays lambda c'est obtenir un brevet d'universalité. Auparavant on est l'enfant des Ogres, des Bougres, des Peaux-Rouges, on devient d'un coup de tampon l'enfant des Lumières, convoqué à dire son fait au monde entier. On accède à l'universel.
Le ridicule universel tue-t-il ?

Gabin en locomotiveAujour'hui en ce jeudi déclaré noir sans sucre ajouté, ceux qui nous détestent vont dauber sur la ruine de l'Union soviétique française dévorée par le prolétariat des planqués socialistes, et d'expliquer que nos régimes sociaux déboucheront sur la Révolution. Enfin !
Ceux qui nous aiment font défiler l'image du pilote de TGV vautré à 300 à l'heure dans un fauteuil de dentiste le mouchoir crasseux noué autour du coup et les goggles rivées aux yeux pour faire "haute époque".

la Une de Libé 18 sept 07Mais finalement tout le monde s'en fout. En ce jour historique pour la Gauche et ses syndicats, Jauffrin n'a-t-il pas fait la une de Libé sur Nicolas et Cécilia "Desperate Housewife", pleine page couleur. Les damnés des locomotives ne font plus recette. Ils ennuieraient même ! Vouloir sauver un régime de répartition équitable dans la plus évidente iniquité est vraiment une invention d'énarques, y venir décrédibilise et fait fuir le lecteur soupçonneux depuis que Rothschild a racheté l'affaire.

Millenium 3Demain vendredi sera le jour du poisson. Hier mercredi c'était celui du Canard. Excellent comme à son habitude le volatile enchaîné se paie monsieur de Villepin qui va terminer sa vie politique terrestre en explosant la Chiraquie. L'odeur d'urine des cachots éclaircit la voix du chanteur. Mais c'est la deuxième bosse de l'hebdomadaire qui me fait acheter ce journal, la critique littéraire.
Stieg Larsson qui mourut subitement le lendemain du dépôt de son oeuvre chez l'éditeur, "fait" paraître le tome 3 de Millenium chez Actes Sud.
"Il y a de la joie de vivre, de baiser, de boire au journal Millenium qui a donné son nom aux romans. Et cette passion d'un journalisme libre et indépendant ! Inespéré en ces temps de concentration des pouvoirs."(D. Simonnot, le Canard enchaîné).
C'est la fin de la trilogie ; même si on chuchote qu'un quatrième tome fut enfoui au fin fond du disque dur de Stieg ou de son crâne.
711p. chez Actes Sud, traduit du suédois par Lena Grumbach, 23€
Ca vous changera des romans d'étripage politique.

BFM TV qui semble relayer Fox Murdoch News, a fait tout un plat sur le renversement d'alliances de Vladimir Poutine à Téhéran. Ils auraient pu décoder le courroux de Miss Condoleezza Rice qui se dit outrée tout en étant en grande partie à l'origine de ce cabrage prévisible. Steppique Hebdo s'y colle donc en quelques lignes :

Condoleezza RiceLes Américains ont cédé au péché d'expertise. L'équipe revenue aux affaires avec Mr. Bush Junior était de celle qui explosa l'URSS sous Reagan. Qui plus est le conseiller diplomatique, puis secrétaire d'Etat, Condoleezza Rice, est une pianiste virtuose et kremlinologue reconnue qui s'est sentie en confiance dès le début, pensant détenir toutes les clés d'analyse de l'ancien empire. Comme Carrère d'Encausse !
Elle apprend aujourd'hui que la Russie est revenue sur son vecteur hégémonique de toujours et qu'elle entend reconstituer son glacis stratégique impérial, et qu'en dehors des Etats-Unis, la démocratie n'est qu'un outil de gouvernement, pas une fin en soi. Horreur ! Dans quel sens va-t-elle se diriger est difficile à prévoir car elle travaille seule, et ne fait pas confiance aux services, sauf pour lui fournir le matériau brut d'information.
(commentaire laissé sur le site d'analyse stratégique dedefensa.org que je vous recommande si vous voulez comprendre le Monde plus loin que la porte Champerret.) D'accord, c'est du parisianisme.

Je me retire en souhaitant aux Français de bonnes semelles !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques