23 oct. 2007

Le rêve d'Attali

Jacques Attali
Monsieur Attali jette nos précautions par dessus les moulins. Les Act-up vont-ils attaquer de conserve avec les fabricants de latex ? Vous n'y êtes pas du tout. Il s'agit de remiser dans les archives de l'arche perdue la trouille constitutionnelle de l'innovation, née de l'oisiveté d'un satrape élyséen qui se demandait chaque matin ce qui pourrait le désennuyer aujourd'hui.
Si le principe de précaution avait été d'application universelle nous ne serions jamais descendu de l'arbre. Aussi je vous renvoie à la lecture de l'indispensable petit bouquin de Roy Lewis :" Pourquoi j'ai mangé mon père ".
"Back to the trees" était le cri d'éparpillement des conservateurs préhistoriques. Que n'ont-ils gagné, la planète s'en porterait mieux !

livre de Roy LewisIl est vrai que la France s'est arrêtée douze ans ! Douze ans sur mille ans d'histoire ce n'est pas grand chose. Sauf pour ceux qui ont passé ces douze ans. Qu'est-il resté du règne chiraquien ? Une montagne de ridicule. Les 35h de madame Aubry, les provocations anti-américaines, l'ingérence africaine, le creusement des déficits, les rodomontades libanaises et la danse du ventre persane, plus quelques dossiers cochons comme l'affaire Borrel, Clearstream, le compte nippon et cette propension à manger sur la bête République. Le grand cadavre à la renverse c'est peut-être la France de Chirac.

J'entendais ce matin un participant au Grenelle de l'Environnement nous rabâcher que la nocivité des OGM n'ayant pu être démontrée faute de moyens il convenait de s'en méfier et de décréter le moratoire, sur lequel d'ailleurs le ministre Borloo était d'accord. Borloo ! Il y a 150 ans les professeurs de la faculté de Médecine avaient prévenu que le corps humain ne supporterait pas la vitesse des chemins de fer. Et bien avant eux d'autres se fâchaient tout rouge qu'on puisse douter que la terre soit plate même si l'on savait depuis la haute antiquité qu'elle s'était mise en boule ! Mais la précaution barrage à l'innovation n'est pas la seule cible de monsieur Attali.

Pour que le pouvoir d'achat accompagne le retour de la croissance (sans laquelle le paquet fiscal sarkozien devient un leurre) et devant l'impossibilité de renchérir le prix du travail, mondialisation oblige, on va écraser les prix en ouvrant tout grand les portes de la distribution aux groupes d'hypermarchés. On va écraser dans la foulée les petits producteurs et beaucoup de petits commerçants mais statistiquement le risque est calculé avec précaution !

Reste la contribution à l'histoire ! Annuler le principe de précaution, abroger les lois Royer et Galland, ne fait pas un paragraphe dans le Mallet-Isaac du XXI° siècle. Alors on propose au prince de laisser sa marque par la construction ex-nihilo de dix écopolis de 50000 âmes. On pouvait croire les problèmes de société actuels démultipliés par le phénomène urbain, nous n'avions rien compris. L'idée existe de villes parfaites sous le vent éolien où, bien au contraire, les problèmes se résolvent par enchantement. Quelles sont donc ces cités du bonheur ?
Ecopolis c'est déjà un vrai bizness ! Cliquez ici.

écogigapolis
Cités écolo-numériques branchées ces villes nouvelles sont architecturées pour ne rien prendre à la Terre porteuse et recycler tout ce que déjecte la race humaine et ses races de compagnie que sont les animaux oisifs. Esthétique du design, perception bio-régionale de l'environnement développé, biophysique et bio-socialité des groupes humains en dix principes, optimisation du foncier et autarcie énergétique, charte de Calcutta dont nous extrayons cette invocation :

Entire ecosystems are under threat
And the City is at the centre of the storm of destruction
But that is the key!
We must cease seeing the City as a problem
We must see the City as the solution
For the City is our home
It is what we make it to be
It is where we live.


parfum l'air du tempsIl y a quelque chose de "romain" dans cet hymne à la Cité, eux qui ne s'inquiétaient du terroir que pour le Fisc et les voies de communications intercités. Nos écologistes du canal rural historique sont pris à contre-pied par une énorme machine à développer les écopolis. Reste à mesurer ce qu'il nous faudra d'énergie dans tous les sens du terme, pour construire ces dix merveilles qui vivront de l'air du temps. Il y a matière à monter un super-dossier de com pour dix ans au moins ! Et blague mise à part, c'est une belle utopie qui fait plaisir à rêver.

Un point positif : que les agences immobilières soient flinguées à vue me réjouit, car la profession est typique de la non plus-value sociale. Un vrai parasitage de flux.

1 commentaire:

  1. l'ermite du gave30/10/2007 18:57

    Attali est un charlatan qui est capable de dire tout et son contraire du moment qu'il est payé (cher).
    Cependant, son carnet d'adresses doit être important, car jamais personne n'a osé le critiquer.

    RépondreSupprimer

Archives steppiques