3 oct. 2007

Les rats de la République

forgeardMalgré la "diversification" de la Chancellerie, il semblerait que la Justice ne mollisse pas. Votre blogue préféré vous avait entretenu du rat Forgeard dans un billet resté célèbre : Prix Iznogoud 2006. L'AMF* nous confirme que l'odeur d'égout détectée alors provenait bien des égouts. Et même que le ministre frisé des Finances d'alors avait chaussé les bottes.
Que l'employé Forgeard se soit poli le chinois en rêvant à Rockefeller pour établir sa nichée de freux, participe de la simple faiblesse humaine. On ne peut voir passer les carrosses à longueur de temps sans être saisi d'une irrépressible envie de courir au charron. Il avait lors du premier hourvari* déclaré qu'il ne rendrait pas les sous, parce qu'ils étaient à lui, na ! Mais que le "fils de ..." se fasse avoir dans un délit d'initié alors que toute la fortune de la famille est fondée sur ce principe, il y a matière à faire un test ADN de paternité.
C'est la saison des fils d'ailleurs.

PPPasquaLe fils Pasqua, Triple P*, qui se planquait en Tunisie depuis sept ans, est rentré après négociation croisée sur l'affaire de racket du ministère de l'Intérieur de 1994 qui implique directement son papa. Cueilli à la descente d'avion par la PAF et conduit devant un juge il en ressortira goguenard après avoir versé une caution 200.000 euros cash ! Sur 10 millions de rétro-commissions il pouvait. On peut dès maintenant faire rentrer les Falcone et Marchiani Club. La Chancellerie s'occupe de tout.

Mais revenons à l'imparable mogul médiatique Lagardère, qui tel la grenouille va finir par tâcher les murs du hall Hachette. On l'avait suivi dans la promotion tonitruante de Paris Ville Olympique qui ne laissait aucun espace à aucun concurrent jusqu'à se faire mettre par les pros du lobbying anglais. On l'a vu à l'oeuvre sur le lot de consolation offert par son grand ami Delanoë, le Pré Catelan, arraché au Racing Club de France, « ghetto du baisemain » selon lui et dont il vomissait les représentants qualifiés d'homophobes (évidemment).

lagardere_filsUn dossier instructif permettant de comprendre comment un socialiste arrive à s'insinuer dans la Planète Fric, porté par un capitaliste marchand de canon, support indéfectible de son opposant historique de droite. Du grand art. Cliquez ICI.
On doutait de la culture industrielle du fils Lagardère jusqu'à comprendre enfin qu'à EADS il n'y pouvait voir qu'un cours de bourse. Très insuffisant le petit. Notre pays est envahi de trafiquants, politiciens véreux et autres chevillards, au détriment des ingénieurs, des vrais.

Assez de rouspétance.
Ne nous abandonnons pas à la chimère de la dénonciation de la Corruption française, la bande passante de Blogger y sauterait. Répétons que la République et son moteur la Démocratie représentative, exigent de ses acteurs la vertu. Sauf en de rares et graves occasions, la quête de la vertu est restée vaine, et parfois les moins soupçonnables ont détourné leurs yeux pour appliquer la maxime "Qui ne dit mot consent". C'est la société humaine qui est imparfaite.
Pourquoi lui imposer un régime politique qui exige cette perfection reste un mystère.

Notes* :
- AMF : Autorité des Marchés Financiers
- hourvari, sonnerie de vènerie pour que le valet de limier, lorsque son limier se rabat sur une voie, lui en fasse prendre le contre-pied.
- Pierre Philipe Pasqua, "triple-paie".


airbus380

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques