12 oct. 2007

Tsunami, coupable !

Paris - Associated Press 12.10.07:
cocotier"Près de trois ans après le tsunami qui a fait plus de 200000 morts en Asie, le parquet de Paris a ouvert le 5 octobre dernier une information judiciaire pour "homicides involontaires" suite à la plainte déposée en 2005 par les familles de victimes françaises, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. L'enquête a été confiée au juge d'instruction Philippe Jourdan, a-t-on ajouté de même source".

Le 5 septembre 2005, une dizaine de familles des 41 victimes françaises du tsunami résidant au Sofitel de Khao Lak (Thaïlande) avaient déposé plainte pour "homicides involontaires et non assistance à personnes en danger". Les 199959 autres victimes qui n'auraient pas eu la chance de mourir au Sofitel, ne risquent donc pas de voir de là-haut leurs familles indemnisées par les "coupables". Monsieur Jourdan va-t-il ordonner le transport de justice au pays des masseuses pour "tâter de visu" la turbidité de l'eau de plage ? C'est Poséidon qui se tord de rire !

Je croyais que la marchandisation des victimes était un phénomène américain. Un ongle incarné et l'avocat des ongles vous appelait pour une class-action contre les manucures. Un pavé disjoint et on arrachait un million de dollars à cet assassin de maire ! Ils nous devancent en tout. Nous allons donc en France aussi faire rapporter les morts en condamnant cette fois un ras de marée ! Facile, puisque le ras de marée ne peut se payer d'avocat ! Il suffisait d'y penser.

"T'as fait combien avec ton pépé ?
- ...
- Putaing, c'est tout ? Avec ma tante, j'ai fait plus que cent mille euros, kon !"

AP toujours : "Les plaignants reprochent à l'équipe dirigeante du Sofitel de ne pas avoir su gérer correctement l'alerte, tout en reconnaissant que celle-ci a été reçue dans des conditions sans doute tardives et insuffisantes. Ils critiquent également les explications fantaisistes et contradictoires données après le drame par le groupe Accor".

Ceux qui ont vu des images du tsunami comprendront que le Sofitel aurait dû gérer correctement l'absence d'alerte et empiler proprement dans le grand salon les victimes désembourbées, comme on le fait de bonnes bouteilles, avec l'étiquette "vu et approuvé" solidement attachée au gros orteil gauche, ce dans des délais compatibles avec une saine gestion de classe internationale.

Il est néanmoins déplorable que les circonstances du désastre n'aient pas permis de récupérer les fausses dents, les prothèses de hanche en titane, oeils de verre bleu et autres jambes en bois, qui se négocieraient sur eBay à prix d'or.

Aurait-on explosé les enchères du Titanic, est bien la question qui hanterait des cerveaux comptables !

Que l'on insiste pour faire aboutir le rapatriement des corps identifiables se comprend bien. Mais au-delà, comparé à l'énormité du désastre pour les populations maritimes de la région, et à tous les traumatismes ultérieurs que ces gens démunis de tout ont subi dans une survie précaire, ces exigences de nantis, qui ont motivé d'ailleurs la création d'une association ad hoc, sont à la limite du caprice ou tout simplement exorbitantes, car leurs parents étaient déjà tous morts avant que le personnel du Sofitel (qui a quand même perdu 54 employés) ne panique.

L'Asie ne donne pas la même valeur aux corps que l'Occident. L'Asie pense à l'âme et s'inquiète moins des dépouilles. Peut-être faudrait-il faire l'effort de s'adapter quand on va chez les autres plutôt que d'imposer partout notre lecture du monde vivant.

On comprend que les hoirs frustrés aient décidé peut-être de rémunérer leur chagrin par l'intermédiaire du groupe Accor. On vous expliquera ensuite que la Justice est débordée et qu'elle manque de moyens.
Elle est surtout envahie par les rats.

massage thailandais
R E L A X

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques