6 févr. 2008

GONG HAI FA CHOI

ratus ratus

Le Rat se pare dans son trou, lisse sa pelisse et agrandit ses yeux pointus au mascara. Mettrai-je la cravate en lavallière ou plus drôlement un noeud-pap, se dit-il ? C'est pour demain, jeudi. Dois-je opter pour le chamarré du chat botté ? Ils n'y comprendraient rien, surtout au chapeau à longue plume, un truc de long nez ! Tant pis je remettrai ce bonnet sans âge, rouge et doré, un peu nunuche mais qui me tiendra chaud, surtout que la queue du cochon s'avère sévère.

voyageurs bloqués à Canton

A ce qu'en disent les Lettrés de l'Empire éclairés au Mao-taï, le rat est né sous le signe du charme et de l'agressivité. Au premier abord, il paraît calme, équilibré et gai. Ne vous y fiez pas! Cette apparence extérieure cache une agitation perpétuelle ainsi qu'une agressivité systématique. Il suffit de le fréquenter un peu longuement pour découvrir sa nervosité, son inquiétude, son tempérament coléreux. C'est un faiseur d'embarras, un tatillon et quelquefois même un maniaque. Un râleur en tout cas.

Le rat aime les réunions d'amis et participe volontiers aux cancans. Il ne dédaigne pas la médisance et, pour cela, il a plus de relations que d'amis véritables, c'est peut-être aussi parce qu'il ne se confie jamais à personne. C'est un renfermé et il garde ses problèmes pour lui. Mais avant tout le rat est un profiteur. Toute sa vie, il profitera de tout de ses parents, de ses amis, de ses relations, de son argent comme de celui des autres, de sou charme... De ce charme redoutable, il use et abuse sans frein.

Il suffisait de le savoir.

Par la même occasion, c'est l'Année de la Souris :

poupée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques