24 févr. 2008

Le retour de la Momie

Mme de FontenayLe concours national de rosières tourne-t-il au catalogue d'escorts ? La momie de Fontenay fait la gueule depuis que l'élue du public qui n'était pas la sienne, s'avère avoir posé cul nul sur le sable de Bourbon. Et de pousser le casting des jeunes filles de bonne famille 2008 en compagnie de la dauphine - qui est peut-être une salope sournoise, qu'en sait-on !
Il y a quelque hypocrisie à vouloir transformer ce qui fut autrefois le premier pince-fesses ophtalmologique de Paris en concours de pucelles dactylographes. Ces demoiselles "mesurées" tardent-elles à découvrir le degré Celsius qu'elle provoquent chez leurs admirateurs, qu'elles sont décrétées présentables. Cela leur arrive-t-il plus tôt, qu'elles sont taxées de "petites putes". Pourtant nos jolies françaises des DomTom sont climatologiquement plus précoces et on devrait déroger aux principes de la froide Lorraine, en leur autorisant ce soupçon d'obscénité qui fait tout le charme des conversations gérontocratiques d'après-vêpres.

VB

Mademoiselle Bègue n'est pas terrible, avouons-le. Même à poil ! Par contre elle n'a pas trahi son statut de Miss France comme d'autres ont pu le faire avant elle pour rentabiliser l'éphémère couronne. Elue, elle s'est tenue à carreau. L'affaire, le scandale, permet surtout à Mme de Fontenay, qui en rajoute sans se faire prier, de reprendre les rênes de la fête au producteur Endemol. Avaient-ils l'intention de rajeunir sévèrement le casting de l'émission, et passer demain du bikini au string topless, afin de hausser le taux de la minute de pub ? Il vient de leur être démontré que la moralisation est indispensable ; encore que la cuvée 2008 fasse vendre !

Aux dernières nouvelles, Valérie serait retournée en pleurs chez sa maman.
Terrible ! Qui peut dormir sereinement désormais ?

Valérie boit

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques