1 août 2008

Panhard filet bleu

calandre Sans-SoupapesDe la 6DS à la Panoramic, cinq ans de créativité automobile aux usines Panhard & Levassor de l'avenue d'Ivry à Paris. Dès 1925, la marque doyenne avait conquis le record du monde de l'heure sur une 20cv avec une moyenne de 185 km/h !
Ce que d'autres tentèrent en artisans plus ou moins géniaux, Panhard & Levassor le construisit en série de qualité. Le design déjà affiné à la fin des années 20 - les voitures arrêtées dans les allées du Bois allaient déjà vite - décolle carrément en 1930 avec la sortie de la 6DS (X66) à châssis surbaissé et vitres hautes, dotée du 6 en ligne sans soupapes de 20cv.
Ce modèle incontestablement le plus élégant des voitures de série d'avant-guerre, se retrouvera dans bien des bandes dessinées d'époque car l'auto inspirait au lecteur une sensation de vitesse cossue. La voici dans toute la pureté de son profil, sur roues de style "artillerie" pour ajouter à l'impression de solidité :

première 6DS
La ligne est quasiment parfaite, la voiture file comme le vent puisque sa calandre est du type "coupe-vent" :
- châssis structuré indéformable surbaissé ;
- plancher à doubles parois, permettant de placer bas les batteries, l'outillage du chauffeur et offrant des rangements ;
- barre anti-roulis dite depuis "barre Panhard" ;
- boite de vitesse à 4 rapports silencieux.

En 1932 et 1933, la cinématique est encore améliorée :
- système de roue libre dans la boîte (reprise après-guerre sur les Saab suédoises);
- servo-débrayage commandé par l'accélérateur ;
- suspension avant à balancier qui avale les cahots ;
suspension PL

Arrive en 1934 une nouvelle carosserie plus fluide encore, appelée "panoramique" à cause des montants de pare-brise dédoublés et amincis, laissant l'espace pour une custode bombée dans l'angle :

Panoramic d'artiste

Traceuses véloces et solides, les Panhard s'exportèrent dans toutes nos colonies. On les identifiait de loin au petit filet bleu à l'échappement, qui trahissait le sans-soupapes inventé par Charles Knight et souvent réinventé par des génies en chambre de bonne depuis lors.

Cette série S sera produite avenue d'Ivry jusqu'en 1938, à côté de la Dynamic baroque. Celle-ci fut assez difficile à vendre après le Front populaire, son design tourmenté signalait les prémices du délire.

la Dynamic baroque


BONNES VACANCES !


Crédit : Les photos proviennent du site "Les Doyennes de P&L".

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques