8 mai 2009

Au premier jour du Commencement

maskLe débat évolutionisme- créationisme aborde aux rivages de la vieille Europe en provenance des steppes à Red Necks. Désorienté, je m'en suis ému auprès de la communauté tropico-bouddhique de Port Moresby qui pénètre l'âme du grand Tout, et j'ai reçu par courrier la réponse suivante que je vous traduis du papou :

Au premier jour du Commencement
, Dieu créa le chien et lui dit :
- Tu resteras assis devant la porte de ta maison et tu aboieras à quiconque approchera ou passera devant. Pour faire cela, je vais te donner une durée de vie de 20 ans.
- Le chien répliqua aussitôt : "ça fait beaucoup pour faire l'aboyeur. Pourquoi pas dix ans seulement avant de retourner au grand Tout, et je Te rends les 10 qui restent".
Et Dieu accepta.

Au deuxième jour du Commencement
, Dieu créa le singe et lui dit :
- Tu amuseras les gens, feras des niches et des trucs qui les feront rire. Pour faire cela, je vais te donner une durée de vie de 20 ans,
- Le singe n'attendit pas pour Lui dire : "Des trucs de singe pendant vingt ans ? C'est plutôt long ! Je T'en rends 10 comme le chien l'a fait avant moi".
Et Dieu accepta.

Au troisème jour du Commencement
, Dieu créa la vache et lui dit :
- Tu iras aux champs avec le fermier toute la journée et tu peineras sous le soleil. Tu auras des veaux et tu donneras chaque jour du lait pour aider la famille du fermier. Pour cela, je vais te donner une durée de vie de 60 ans.
- "Ouhlala, c'est plutôt une vie dure que Tu m'offres pendant soixante ans. Pourquoi pas 20, dit la vache, et je Te rends les 40 de reste ?"
Et Dieu accepta.

Au quatrième jour du Commencement
, Dieu créa l'homme et lui dit :
- Tu mangeras, dormiras, joueras, te marieras et jouiras de la vie. Pour cela, je vais te donner 20 ans.
- "Seulement vingt ans ? Pourrais-Tu, répondit l'homme, ajouter à mes 20 ans, les 40 laissés par la vache, les 10 du singe et les 10 que le chien ne veut pas ? Ca ferait 80, okay ???
Okay dit Dieu, mais c'est parce que tu le demandes.

Ainsi depuis ce quatrième jour du Commencement, nous passons nos premiers vingt ans à manger, boire, dormir, jouer et jouir de la vie. Puis pendant les quarante suivants, nous trimons sous le soleil pour nourrir notre famille. Les dix qui suivent, nous faisons le singe pour amuser les petits-enfants ; et les derniers dix ans, nous nous asseyons devant le porche de la maison à interpeller chaque passant qui nous agace,

Ainsi la Vie vous est-elle aujourd'hui expliquée dans son essence, et je n'attends aucune rémunération de cette révélation dont vous allez profiter, car je la considère comme un service public.
Amen.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques