3 mai 2010

Le Q colonial

Miss mancelle
Le pot de fer Endemol brisera-t-il le pot à tabac de Fontenay ? C'est la douloureuse question posée par le circuit Miss France 2010 qui s'abandonne lentement au fric de l'Audimat. Combien de temps faudra-t-il après la mort médiatique de Geneviève pour que les candidates lèchent des yaourts sur le ventre de leurs copains afin de pimenter leur book ? Et pour passer à la photo anatomique de chez "californication"? Quoiqu'un chrétien ne puisse s'offusquer d'aucune créature de Dieu comme nous le dit in petto la poseuse au lapin.
PETA in black
C'est un grand désastre que d'abandonner la rosière de tradition au moment où la République, investie du dedans par les mauresques, interdit les sacs à femme pour sauver les siennes.
Le monokini à venir deviendra un provocation communautariste néo-libérale, préalable au lancer de salopes mitrées dans des soirées capitonnées de luxure. Déjà que le bikini longtemps refoulé par Sa bienséance capelée devenait éliminatoire s'il laissait trembler les petites fesses sans muscles, impossible demain que tressautent les petits nénés. Ahhhch ! A ce jeu-là, comme dans le foot, on ouvre un boulevard aux miss africaines. Le CRAN jubile.
Dans dix ans Endémol rebadgera le cirque des miss, "OboQ colonial" pour le plaisir non dissimulé (avant l'andropause) des Bwanas de tout coeur dans leurs rêves d'Empire.

fesses antillaises
Elle a fait quoi miss Paris pour se faire débarquer de son titre de dauphine ?
La main au panier.
Ouvaton !

 

2 commentaires:

Archives steppiques