7 juin 2010

Feue Whitney

sticker concert WH
Avenue de la Grande Armée à Paris, sur le fût d'un lampadaire, aux clous de la rue d'Argentine, jaunissait jusqu'à hier une offre sauvage de deux tickets pour le concert de Whitney Houston du 6 avril. Je l'ai arraché pour ne pas ajouter l'insulte à la misère. Nul n'a daigné décoller l'affichette pour aller au concert. Bien leur en prit, la vedette s'était de toute façon liquéfiée avant.
Whitney Chérie est showbizzarement morte. A la fin, elle faisait penser à Joey Starr. Quarante-six ans, c'est jeune dans le métier, mais tout le monde ne peut pas jouer "Aznavour, l'éternel retour".

La Terre est ainsi faite qu'elle en arrive à corrompre les anges. Moralité, ne buvez pas de l'industrie - même la taurine n'est pas sûre - et ne fumez pas n'importe quoi. Dans notre époque locabouffe, préférez le pot bio domestique à tout autre feuille séchée et ne vous goudronnez surtout pas au tabac, même de Virginie. Nous l'allons montrer tout à l'heure après un petit extrait de la "vraie" Whitney d'autrefois.



Revenons au pot. Outre qu'il entraîne la ruine des cartels mexicains, des planteurs de la Bekâa et des Talebs qui snippent nos gentils soldats, le pot garantit une fumée organic-proof s'il est convenablement poussé.

Whitney fumantAux gouvernements qui veulent interdire cette "défiscalisation" de la drogue populaire, nous suggérerions de se mêler de leurs oignons de tulipe à commencer par une gestion saine non pas de nos poumons mais de nos impôts qui ne nous sont pas arrachés pour satisfaire aux caprices des satrapes en charge. Gérez l'Etat en bon père de famille et vous serez écoutés, en rastaquouères à Rolex d'or, méprisés.

Ceci dit, la première question que vous vous poserez : obtiendrai-je de l'Acapulco Gold dans mon bow-window plein sud ? Tout ce que vous aviez voulu savoir sur la culture du pot sans jamais oser le demander est là :

écran WeedFarmer
Les Etats proches de la frontière mexicaine parlent sérieusement de dépénaliser la culture domestique de la marijuana, au motif premier de punir leur voisin. Interrogez votre député. Qu'attendons-nous en France pour venger nos soldats ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques