21 août 2011

Rosemarie



Finies les vacances, les lézards tournent au vert-de-gris. Depuis le 17 août, le petit-fils de Salonique nous a vendus à la Prusse, seule capable nous dit-on aujourd'hui, de nous administrer. C'était bien la peine de pendre et tant fusiller à la Libération pour mettre un jour prochain une plaque "Pierre-Laval" à Clermont-Ferrand !
Vous me direz que les Schpountz d'aujourd'hui sont bien différents des Huns de jadis, à la réserve près qu'ils nous mangent encore sur la tête, et que nous faisons où ils nous disent de faire !
Ils nous avaient laissés deux générations pour nous entraîner à la bonne gouvernance, je pense que leur patience s'est usée rapidement depuis que nous utilisons leur monnaie pour acheter la baguette et le calendos.

Was Crap ! Ils s'attaquent déjà à notre patrimoine ; on me dit dans l'oreillette qu'ils ont demandé ce matin qu'on leur livre Karl Lagerfeld.

courtoisie allemagnehorslesmurs

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques