1 mars 2012

Pritzker Prize



Wang Shu (Ouroumouchi 1963) et l'Amateur Architecture Studio de Hangzhou décrochent le Nobel d'archi de la Hyatt Foundation.


« M. Wang sait répondre aux défis de la construction et les retournent à son profit. Son approche du bâtiment est à la fois critique et expérimentale. Utilisant des matériaux recyclés, il peut envoyer plusieurs messages sur l'usage modéré des ressources et le respect des traditions et du contexte, aussi bien qu'un expertise franche de la technologie et des qualités de la construction actuelle, surtout en Chine.
Les travaux de M. Wang convoquent des matériaux de remploi comme les tuiles et les briques de démolition et créent ainsi des collages texturés et tactiles. Travaillant en collaboration avec des ouvriers du bâtiment, le résultat garde un côté imprévisible qui dans son cas donne aux bâtiments fraîcheur et spontanéité ».
(extrait de la citation du jury)


Passons voir l'Amateur Architecture Studio.
Philosophie de la boîte selon Wang Shu : Je dessine une maison au lieu d'un bâtiment. La maison est une architecture d'amateur d'un ordre infiniment spontané. Construite spontanément, illégalement et temporairement, l'architecture d'amateur vaut l'architecture professionnelle. A la réserve près que 'architecture d'amateur ne signifie rien.
Un des problèmes de l'architecture professionnelle est de penser trop fort au bâtiment. Une maison qui est proche de notre vie simple et banale, est essentielle, plus que l'architecture. Avant de devenir architecte, j(était surtout un littéraire. L'architecture est un travail à temps partiel pour moi. Dans un lieu donné, l'humanité est plus importante que l'architecture tandis que l'artisanat d'art importe plus que la technologie. L'état d'esprit d'une architecture d'amateur - quoique il soit d'abord une attitude critique d'expérimentation d'un procédé de construction - peut avoir un sens plus complet et fondamental que l'architecture professionnelle. Pour moi, toute activité de construction dénuée d'une méditation approfondie sera sans signification.



La Chine est récompensée dans sa propre créativité. Le message s'adresse aux constructeurs tout dévoués à la vanité des donneurs d'ordres qui demandent à chaque pas l'exploit pour leur gloire, éphémère. Messieurs les Chinois, étonnez-nous et copiez-nous moins.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques