25 avr. 2012

Elmore

Dust My Broom est le titre emblématique d'Elmore James. Le riff commence comme du Bashung, "A l'arrière des berlines", mais quand c'est réussi, on parle d'hommage et pas de plagiat.
Elmore James né Brooks (1918-1963), un des musiciens de blues le plus élégant de sa génération, à la fois sur lui-même et dans son travail, est une légende de la guitare slide. Né au Mississipi comme presque tous les Delta bluesmen, il est lancé par Robert Johnson en même temps que Sonny Boy Williamson II.
Robert Johnson (1911-1938) est un fils de la plantation de coton, milieu qu'il ne quittera jamais vraiment. Guitariste-harmoniciste de labeur - il adaptera l'harmonica sur sa guitare - il parviendra à impressionner Son House par son registre et une virtuosité exceptionnelle, acquise dans la souffrance des répétitions. Musicien de caves, Robert Johnson n'enregistrera qu'à la fin de sa vie qui fut courte. Il mourra empoisonné à 27 ans par un taulier de bar de Greenwood (Mi) possesseur d'une femme trop jolie, qui élimina ainsi un rival. Il laissa beaucoup de grands titres comme le Sweet home Chicago des Blues Brothers.
Ses deux acolytes de tournée, Elmore et Sonny Boy, encaisseront le choc mais continueront ensemble, même après les deux ans de mobilisation d'Elmore dans la US Navy pour faire sa guerre du Pacifique (prise de Guam).
Malade du cœur, après plusieurs alertes, il succombera à 45 ans à Chicago où il tournait dans les clubs de la ville. La prise du morceau ci-dessous étant de 1951 il y a de grandes chances que l'harmoniciste derrière Elmore soit SBWII. Le reste est sur The American Music Forum, rien à corriger.


Si vous voulez vous entraîner au bottleneck il faut apprendre ça :


I'm a get up in the mornin'
I believe I'll dust my broom
I'm a get up in the mornin'
I believe I'll dust my broom
I quit the best girl I'm lovin'
Now my friends can get in my room

I'm gonna write a letter, telephone every town I know
I'm gonna write a letter, telephone every town I know
If I don't find her in ? (Matilda or West Hills, Lord) ?
She be in East Monroe I know

And I don't want no woman
Want every downtown man she meets
No I don't want no woman
Want every downtown man she meets
Man, she's a no good doney
They shouldn't allow her on the street, yeah

I believe, I believe my time ain't long
I believe, I believe my time ain't long
I ain't gonna leave my baby
And break up my happy home

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques