3 sept. 2012

La maire Ghali a raison

La demande de la sénatrice-maire Samia Ghali de lui envoyer l'armée pour régler les comptes dans les quartiers nord de Marseille où elle est née, est frappée au coin du bon sens. Les génies politiques échappés de la lampe de Solférino qui lui répondent au premier degré et se ridiculisent, auraient mieux fait d'agir que de réagir. M. Ayrault va se réunir avec lui-même le 6 septembre et entendre les experts de la com politique lui dire où faire ; M. Gaudin, maire pour rire du Vieux Port, ravi désormais d'avoir son santon dans la crèche, appelle à la loi martiale de la police de proximité qui rajoutera une bande aux bandes existantes ; M. Valls dans son rôle à la Guéant qui s'énerve mais se retient, est offusqué qu'on ait pu douter de sa résolution universelle.

Mais Samia a raison - vous permettez que je l'appelle Samia, elle est pas mal encore, c'est une copine du terrible Guérini, pas Mémé, le vrai fumant "avé les tontons macouttes et tout et tout", et loin d'être une allumeuse à la Belkacem - parce qu'elle, Samia, elle est au second degré.
« Pas la guerre, mais des armes de guerre !» a-telle dit. En plus court et avec moins d'éducation, elle aurait pu dire, avec l'approbation générale de tous les habitants des quartiers nord qui n'en peuvent plus de se moquer de la police : « Qui aura les couilles assez lourdes pour aller chercher les kalachnikov où est-ce qu'elles se trouvent ?» (c'est presque du Léon Blum). Car le fond du problème est là : les forces de l'ordre n'ont pas la hargne pour risquer leur situation en prenant des "risques inconsidérés" et puisqu'elles ont apparemment peur des voyous qui les tirent à la kalachnikov, envoyons donc des mecs couillus qui ont fait la guerre plus loin qu'à La Castellane. On n'est plus dans la configuration d'un désordre urbain classique, c'est une affaire d'hommes.

Mais dire cela, c'est mettre en l'air toute la communication sécuritaire d'un gouvernement - celui-ci et son prédécesseur tout pareil - obligé d'avouer qu'il n'y peut rien, que dalles, nada !
Donc braves gens, passez le permis de chasse et mettez un calibre 12 au ratelier du couloir ; avec des chevrotines dans le petit tiroir dessous ! C'est Guy Béart qui a tout dit le "premier". Samia Ghali a montré du doigt que le roi est nu et qu'il n'en a pas !
Damned ! Elle va nous foutre la panique !

5 commentaires:

  1. Samia Ghali a gagné. Elle en a dans le choux, la belle sénatrice chaouie.

    RépondreSupprimer
  2. Les petits juges s'acharneront-ils à défaire le dispositif de répression comme c'est aujourd'hui le cas ?
    C'est là que le bât blesse. Le combat social de la magistrature de contact détruit toute politique de sécurité publique.

    RépondreSupprimer
  3. Pas terrible votre phrase: "les forces de l'ordre n'ont pas la hargne pour risquer leur situation en prenant des "risques inconsidérés" et puisqu'elles ont apparemment peur des voyous qui les tirent à la kalachnikov, envoyons donc des mecs couillus qui ont fait la guerre plus loin qu'à La Castellane"

    Les flics sont aux ordre des politiques ...et sous la coupe des magistrats ! Envoyer des flics armés de .38 ou de 9 mm avec l'ordre de ne pas s'en servir, qui risquerait une mission suicide. Et en cas de survie, se retrouver mis en examen pour homicide involontaire avec circonstance aggravantes (ce fut le cas il n'y a pas si longtemps)
    Les flics ne font pas mieux que les casques bleus français en Bosnie.....Mais pas pire!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Votre complément d'information explique pourquoi "les forces de l'ordre n'ont pas la hargne" mais ne le contredit pas. Quand on découvre (pour certains mais pas pour les Marseillais) l'imprégnation réciproque "flics et voyous" on comprend que c'est une pièce de théâtre qui se joue dans les quartiers nord. Le système de police est inadapté autant qu'impuissant.

    RépondreSupprimer
  5. La je suis tout à fait d'accord sur la derniere phrase! C'est ce qui explique la "nonchalance" supposée de la police de voie publique! On ne colmate pas un barrage qui fuit avec du chewing gum...!

    RépondreSupprimer

Archives steppiques