23 nov. 2012

Burn The Rubber


Le groupe celto-mortuacien qui a mis en musique le slogan Jet Tours, "La France tu l'aimes ou tu la quittes", est dans le collimateur des petites ligues à pisser du sable antiraciste pour une chanson titrée Haut les coeurs citoyens !
Pensez donc, ces salopards s'approprient un pays qui est depuis longtemps vendu à qui veut bien, et vont chartériser les crouilles de l'anti-France qui le chargent de chances protégées. Impardonnable : "la France tu la baises jusqu'à ce qu'elle t'aime, mec !" et pas autrement.

En quoi de dire à ceux qui haïssent ce pays de faire "la valise" est-il répréhensible ? Si l'on n'ajoute pas derrière "ou le cercueil" ?
La question n'est pas là : les ligues ont pris l'habitude d'assigner tout porteur d'atteinte à son fonds de commerce pour si possible gagner trois francs six sous, sait-on jamais un coup de pot ; à défaut, pour soulager leur cible des honoraires d'un avocat.
Quand se défera-t-on de cette gangrène ?







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques