26 févr. 2013

LÂ sÂlÔpe !


Bigard l'avait rêvé, Stock l'a fait : le "lâcher de salopes", son grand sketch international, celui-là même qu'il a joué devant le pape en cage au Vatican qu'il est allé voir comme on va au zoo, en compagnie de son pote, le chanoine Sarkozy !
Elle séduit l'accusé, au plus bas des sondages. Il cède sous le charme acidulé de la femme fragile, fragile au point de noter chaque matin si la nuit fut plus belle que le jour avant qu'il ne se brise. Elle l'a eu dans la peau, jusqu'à la garde, le nouveau Farouk, grand enculeur sous le soleil s'il en fut mais riche, lui. L'autre, pauvre endetté jusqu'à sa mort à se prendre pour le Félix Faure des sleepings, elle ne l'était pas, riche, ça ne pouvait durer.
On dit partout que c'est bien écrit.
De qui parle-t-on ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques