29 mars 2013

Hollande largué !



Deux lilliputiens sur un grand plateau, la régie est cruelle quand elle filme par avion le studio. Que s'est-il dit hier soir chez FR2 ? Il vaut mieux lire la presse de ce matin qui fait la synthèse que chercher le fil conducteur où voulait s'enfiler les perles de la communication élyséenne. Raté. Peu de choses au niveau de l'enjeu. L'alarme est portée par les nouvelles plus que par le show présidentiel : la dette souveraine française passe les 90% du Pib, le déficit se creuse à 4,8%, la faute en est justement renvoyée à l'équipe de pieds nickelés précédente. Les pronostics les plus sérieux aggravent la dette pour 2013-14 et maintiennent les déficits. Nous larguons l'amarre de l'Europe sérieuse pour accoster aux rives de l'Europe rieuse - voir la gueule de raie des Espagnols ! Le président-fromage avait l'air hier content ! Nous avons disparu de la passerelle. Il faut accepter que le politique n'en puisse mais. La France est out.

C'est quoi c'truc ?

L'exercice n'avait aucun intérêt pour moi. J'avoue m'être forcé à le suivre et avoir deux ou trois fois disjoncté d'ennui puisque je n'ai pas le souvenir de certaines "décisions" marquantes relatées ce matin dans les journaux. Ce qui par contre m'a surpris c'est le calme olympien - d'accord, c'est la région - des déposants chypriotes qui dans une discipline inouïe sont venus chercher trois francs six sous aux guichets de leur banque aimée. Je les avais méjugés faute d'avoir creusé l'histoire. Les chiffres horribles de l'économie chypriote sont des moyennes. Certaines banques ont géré leur affaire en père peinard, d'autres comme la Laiki (55 fois les fond propres en engagements) ont imité feue la Lehman Bros sans vergogne. Laiki a pris des bons grecs pourris au motif de taux de rémunération extrêmement élevés avant le coup d'accordéon européen qui en a divisé les valeurs nominales. Sioux ! Si donc un Chypriote frappe à ma porte, il aura gîte et couvert. Un sud-Coréen aussi.


Le Kim fou joue au chef et fait sortir ses missiles verts pour les balancer dit-il sur les bases américaines du Pacifique. Il faut bien viser d'une part, et accepter de l'autre que son propre peuple soit incinéré direct par le nègre en chemise ! Ce mec se lève la nuit pour tuer au drone les cons. Redoutable. Poutine qui s'en méfie fait sortir l'escadre en Mer noire. Non pas comme le pensent les stratèges payés au mois pour se préparer à repousser les freux à sa base syrienne de Tartous, mais pour relever le niveau d'érection mentale de l'Amirauté russe en extrême-orient où ça risque de chauffer. Il reste à suivre le spectacle - nous ne sommes pas impliqués en Corée - nous déléguons à CNN.




1 commentaire:

  1. Aymeric de C.30/03/2013 15:27

    Kin Patapouf s'énerve.
    Il nous manque l'oeil de Charlie Chaplin. Peut-être que ses généraux vont l'étrangler à l'ancienne avant de perdre et la guerre et la face !

    RépondreSupprimer

Archives steppiques