19 déc. 2013

La Hache saxonne

Les guerriers saxons du roi Harold, tué à Hastings, se servaient d'une grande hache à deux mains empruntée aux Danois qui l'utilisaient eux-mêmes comme grappin d'abordage. La hache à pied était redoutable si elle atteignait son but et l'on disait qu'elle coupait en deux le cavalier et son cheval par l'encolure.
Son manche faisait 4 pieds de long (120cm) et son fer 12 pouces d'entaille (30cm). Quand elle ne vous tuait pas, elle causait de graves blessures sous l'armure, souvent fatales par la longueur de la plaie et le nombre d'éclats incarnés.


C'est de cet outil dont nous avons besoin !




Il ne s'agit rien moins aujourd'hui que de la pantalonnade européenne dans l'affaire d'Ukraine. Quelle mouche a piqué les coiffeurs de Bruxelles pour se mettre en tête d'agréger à l'Union le berceau de la Russie ? Quelle arrogance en plus de la part des chefs de gouvernement d'avoir commissionné à ces négociations stupides une équipe de division II comme celle formée du trio infernal Barroso-Rompuy-Ashton. On est là au seuil de l'insulte.
En face de quoi, manœuvrait le Csar de toutes les Russies revenu, dans une diplomatie simple comme la guerre car toute d'exécution !!! Poutine acheta l'indécision d'un pays qui n'en est pas encore un, et où cohabitent une Ukraine polonaise (c'est de l'histoire) et une Ukraine russe. Et nos dépendeurs d'andouilles d'appeler les Etats à renfort par la voix de Barrosino Gomina !

A l'aide, je suis un con !

Le Conseil européen d'aujourd'hui devrait se séparer de ces trois guignols et les sortir de la salle de conférence au simple motif qu'on ne discute pas les grandes choses devant des employés. C'est cela la hache saxonne, mais la courtoisie timide des séances européennes nous en privera. Dommage, on voulait du sang.




2 commentaires:

  1. Voilà qui est dit.

    Et comment rendre sérieuse enfin, auprès du public, la question européenne ?

    RépondreSupprimer
  2. A part Charlemagne II, je ne vois pas.

    RépondreSupprimer

Archives steppiques