13 mars 2014

Back to the trees !

Crédit Lady Waterloo

Le Garde des Sceaux est-il capable de les y retrouver ? A voir sur quoi la République se décrète on pourrait en douter, et de grandes voix judiciaires me précèdent dans cette interrogation que la sagesse des zincs raccourcit encore : « Mais qu'est-ce qu'elle fout là ? ». On savait la race ministérielle rétive au rangement bien trop proche du ménage honni, mais à ce point de bordel, quand même !

Aussi n'est-il pas du tout surprenant que le dit-ministre tombé de l'arbre par un faux mouvement n'ait jamais mis la main en temps et en heure sur le rapport d'écoutes, enfin excavé du désordre pour être brandi sans le lire, dans la précipitation d'un point de presse impromptu. Le papelard dit tout le contraire de ce qu'elle assène mais l'orgueil de la jongle sera plus fort que l'honneur de la charge. Il faut sauter à la branche au-dessus. Sortir par le haut, c'est la juste expression.

Tout au sommet, au soleil de la canopée, le ventripote autoritaire et jaloux qui dirige seul le pays par des combines d'appareil (quand sa queue le laisse tranquille) n'entend nullement se démettre, quand bien même débarqueraient de Bruxelles les curateurs soucieux de ne pas précipiter toute l'Europe au ravin par la faute d'une incurie sauvage à Paris. Car notre pays va mal, très mal même et sa gangrène gazeuse menace d'infecter tous ses voisins. Le ridicule même perché n'est pas français.
Alors croire que le Garde démissionne pour la banalité d'un, deux, trois mensonges d'Etat, n'y pensez même pas ! C'est dans le manuel : grimpez !


1 commentaire:

  1. Ce gouvernement de branleurs tristes ne laisse d'étonner.
    Quand on croit être au roc, il y a encore une veine à creuser dans l'insondable connerie, et la foration se fait sans émoi car la médiocrité est auto-immune chez cette peuplade échappée des écoles à robotcons.

    RépondreSupprimer

Archives steppiques