23 mars 2014

One chord not !

Vous avez urné. Ça ne changera rien et vous le savez, mais vous regardez les résultats du match national car il y a finalement peu de distractions gratuites d'ampleur, mises à part les catastrophes.
Vous allez vous coucher maintenant, et vous brosser les dents.
Mais vous n'aurez jamais celles-là.
Mazette, quelles ratiches !


Il vient de Louisiane. Andrew Chin, alias Brushy One String, est un chanteur possédant un talent rare pour faire vibrer son public.
Sa prestation de “Chicken in the corn” fut postée sur YouTube avec un succès immédiat. La vidéo culmine aujourd’hui à plus de trois millions de vues.
Aucun politocard n'y arrivera jamais.

Allez, juste avant de s'endormir, avec le sourire, l'homme d'une seule corde, d'un seul destin.


Mais si vous n'avez plus de Xanax, pas grave, le brûlot tartare vous offre un sourire posthume de IZ depuis Hawaï.

Il s'appelait Israel Kamakawiwoʻole, c'était une nature peu ordinaire à qui l'on fit des funérailles nationales (vers la fin de la vidéo). Vous pouvez toujours acheter ses disques sur son propre site qui lui survit aux bons soins de sa famille. Bonne nuit.

3 commentaires:

  1. l'ermite du gave24/03/2014 22:39

    Les grandes dents ont ma préférence : plus rugueux, plus "nature". Et en achetant le tube, je nourris le village pendant une semaine....

    RépondreSupprimer

Archives steppiques