11 déc. 2014

Ma crèche de la Nativité 2014

 

- Crèche de Hans Memling, à Bruges, XV° siècle -

Pour fêter Noël et renvoyer les tombés du chêne à leurs idées noires.

2 commentaires:

  1. Le maire de Castres répond aux Glands du Tarn et ça vaut son pesant d'arachides :

    DE : Pascal Bugis, maire de Castres (Tarn)
    A : Christian Demeautis, Président de la Fédération de la Libre Pensée du Tarn, 5 rue de Metz, 81000 Albi
    DATE : 22 décembre 2014

    Monsieur,

    En votre qualité de Président de la Fédération de la Libre Pensée du Tarn, vous me demandez de faire procéder à l'enlèvement de l'exposition de crèches de la place Jean-Jaurès, installée pour les fêtes de Noël, dans le cadre du marché de Noël au titre de l'année 2014, dans la mesure où vous estimez que par cette installation j'ai méconnu le principe de l'article 28 de la loi du 9 décembre 1905.

    Je pourrais vous répondre que cet article interdit : "d'élever ou d'apposer aucun signe ou emblèmes religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l'exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans le cimetière, des monuments funéraires ainsi que des musées ou expositions" et que dans la mesure où vous qualifiez vous-même à 7 reprises dans votre courrier l'événement d' "exposition", il m'est permis de penser que (pardonnez-moi l'expression) la messe est dite.

    Mais ce serait bien trop simple de s'abriter derrière des arguties juridiques et je me permets de vous livrer les libres pensées de certains défenseurs de la pensée libre qui rappellent, et je les cite, quelle est la signification de la crèche.

    "La crèche c'est Noël, et Noël c'est la crèche."

    La crèche, c'est aussi l'histoire d'une famille qui, faute de droit opposable au logement, est venue se réfugier dans une étable. C'est un signe d'espoir pour tous les sans logement.

    La crèche, c'est aussi un roi arabe et un autre africain qui viennent visiter un juif. C'est un signe d'espérance et de paix en ces temps de choc de civilisations et de conflit au Moyen Orient.

    La crèche, c'est aussi des éleveurs criant de joie et chantant dans une nuit de décembre. Connaissez-vous beaucoup d'agriculteurs qui rigolent en cette période de crise ?

    La crèche, c'est un boeuf, symbole de la condition laborieuse de l'homme.

    Enfin, la crèche c'est un âne, même si une rumeur court disant que "cet âne a quitté la crèche en 2014 pour rejoindre la Fédération de la Libre Pensée du Tarn".

    Quant à moi, j'ose à peine vous dire quelles sont mes pensées quand je constate à quels misérables combats se consacrent de valeureux citoyens, alors que tant de nos semblables seraient en droit d'attendre de votre sagacité qu'elle s'excerce au service de leurs souffrances et de leurs attentes.

    Je ne peux naturellement vous souhaiter de bonnes fêtes de Noël, pour des raisons qui ne vous échapperont pas, ni vous inciter à célébrer les vertus de l'an nouveau, notre calendrier s'évertuant à prendre pour repère un avant et après Jésus-Christ.

    Je vous accorde tout de même mes citoyennes salutations.
    Signature Pascal Bugis maire de Castres

    (source La Dépêche du Midi - organe franc-maçon s'il en fut jamais)

    RépondreSupprimer
  2. l'ermite du gave10/01/2015 23:35

    ce maire, faut faire attention, ils vont se le faire voler, il est trop bon.

    RépondreSupprimer

Archives steppiques