1 juil. 2015

L'un ne va pas sans l'autre



Le Temple de Satan sis à Oklahoma City cherche une famille d'accueil pour son Baphomet. La Bête de bronze pèse une tonne et ne passe pas la porte (9 pieds de haut hors-tout) mais peut entrer dans une grange. De mauvaises langues disent que le Grand Orient de France se tâte et que Cambélis a déjà refusé le cadeau car il faut une grue sur camion pour le mettre à Solférino, dans la salle de taxidermie des secrétaires généraux, et les Zids vont envahir la rue pour se foutre de lui.

Pourquoi ? C'est une histoire américaine comme on les aime.
La composition, qui a de la gueule, reconnaissons-le, était prévue comme réponse à la stèle des Dix Commandements érigée au capitole de l'Etat. La Cour suprême de l'Oklahoma a jugé que la stèle violait la constitution de l'Etat et devait être retirée. Il est désormais impossible de sortir le bouc satanique de l'entrepôt !


Dans sa démarche d'opposition à la stèle hébraïque, le Temple de Satan s'était assez bien défendu, et avec humour aussi : Dieu et Satan font la paire, ôter l'un détruit l'autre. Élémentaire, mon cher Watson.



Voir le Los Angeles Times qui à l'époque se marrait aussi.

Et maintenant trois minutes pour nos démons intérieurs, avec beaucoup de punch, normal :


Imagine Dragons Demons (Song & Lyrics) par mcmysst

Ça change !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques