16 avr. 2017

Outremers

Les programmes des candidats à la campagne présidentielle se financent pour beaucoup sur la lutte contre la fraude fiscale, 60 milliards d'euros en bas de fourchette. Don Quichotte et les moulins de Cahuzac... !
Dans un article à paraître demain sur Royal-Artillerie, l'évasion est motivée par la température de combustion des revenus dans notre enfer fiscal. Combattre la fraude pourrait s'allier à l'extinction de la forge budgétaire qui dévore tout. Alors pourquoi rêver au paradis éponyme sous l'alizé rafraîchissant ? Sans encourager fortune et aventure à l'exil - le brûlot tartare est civique, non mais des fois ! - voici quelques raisons d'aller voir les cocotiers sous lesquels il faut passer casqué (memento mori) même sans dollars :

Petits bonheurs tout en rondeurs acidulées de la Réunion en transe, puis une tranche tahitienne repiquée d'un 78 tours qui traînait sous la yourte. Avec quelques beautés vintage de nos outre-mers pour les lecteurs d'Alain Gerbault. Ça ira ?







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives steppiques